TV : fermeture des bureaux régionaux

C'est la fin d'une période qui s'écrit, celle des nombreuses antennes régionales qui à travers toute la France permettait aux services de presse et directions de com d'offrir de l'actualité locale et de s'assurer des passages TV faciles.

Cette mauvaise nouvelle pour les dircom qui ont su exploiter ce filon, est bien plus grave pour les nombreux collaborateurs des chaines locales qui se retrouvent sans activité et sans grandes opportunités de reclassement en région.

Après que TF1 et M6 aient ouvert des bureaux régionaux, et France 3 renforcé sa présence sur le territoire, les chaines se désengagent les unes après les autres, les stations locales ferment, même les plus importantes, comme Télé Toulouse, en redressement judiciaire, qui risque d'être liquidée le 20 février prochain.

La télé régionale en France n'aurait été qu'une expérience. Aujourd'hui l'actualité régionale se traite de plus en plus auprès de sociétés de production indépendantes ou au niveau des rédactions nationales. Des rédactions qui n'ont jamais laissé leur journalistes locaux couvrir les "beaux évènements", un envoyé spécial et son équipe ayant toujours pris le relais pour apparaitre à l'antenne quand l'info locale devenait nationale. La France jacobine est de retour, à supposer qu'elle ait disparue un jour.