Les encres

Depuis la naissance de l'écriture - au XIVème siècle avant JC, l'homme fixe son langage et c'est en Phénicie qu'apparaissent les premiers textes fondés sur la division des syllabes en consonnes et voyelles - jusqu'à nos jours, l'histoire des encres d'imprimerie est intimement liée à celle des moyens d'expression, de communication et au conditionnement des denrées.

Produits colorés liquides, les encres s'utilisent en fines pellicules sur des supports destinés à transmettre un message, une information ou un visuel décoratif.

Les encres d'imprimerie sont utilisées sur des machines industrielles par un personnel qualifié et leur formulation se caractérise par la dispersion de matières colorantes dans un liant.

Deux types de matières colorantes se distinguent : les colorants solubles se dissolvent dans le liant par simple agitation et les pigments insolubles se dispersent par broyage intensif.

Le liant reflète la personnalité de chaque serie d'encres. Cela peut être un liant gras (mélange d'huiles, de résines et d'additifs), vernis à base de solvants ou d'eau...

L'histoire des encres s'inscrit dans le développement des techniques d'impression, des matériaux imprimables et des exigences sans cesse grandissantes des utilisateurs. Au XXéme siècle, le développement de nouveaux procédés d'impression - la flexographie, l'héliogravure, l'offset - ainsi que la diversité des supports haute technicité, leur formulation évolue en permanence et les fabricants s'attachent, aujourd'hui, à promouvoir les encres écologiques.

Source :Koch & Vous N°2 - newsletter de l'imprimerie Koch http://www.imprimerie-koch.fr/