Stigmatiser

Il ne !e faut pas "stigmatiser". C'est ce que l'on entend à longueur de journée à la radio ou à la télévision; c'est également ce que l'on peut lire en permanence dans la presse.

Stigmatiser dont le vrai sens est dénoncé, est en fait devenu un synonyme du verbe parler. Aujourd'hui, dès que l'on parle d'un sujet, on risquerait de le stigmatiser. Le simple fait d'évoquer deviendrait donc une dénonciation, une accusation ou une agression.

On ne peut pas parler de la presse, car c'est porter une atteinte à sa liberté,

On ne peut pas parler des quartiers en difficultés, car c'est porter une atteinte à la population,

On ne peut pas parler du mariage des homosexuels, car c'est porter une atteinte aux familles,

On ne peut pas parler du droit de grève, car c'est porter une atteinte aux travailleurs...

Chercherions-nous par le langage à affailir des personnes ou des situations particulières déja  fragiles, pour justifier que seuls les journalistes ou les politiques pourraient se réserver le droit d'aborder certains sujets ? Et là déja, je crains qu'on puisse me reprocher d'avoir stigmatisé les media et la classe politique !

Heureusement,  le mot est beaucoup moins présent sur le web. Peut-être pouvons-nous plus facilement stigmatiser sur internet, à moins tout simplement que la "police" du politiquement correct n'ait pas encore compris que le pouvoir aujourd'hui est sur le web ?