Recrutement : faut-il tout miser sur la marque employeur ?

Frederic_Fougerat_by_Julien_Gasco___Altran_2013Parallèlement à une situation économique incertaine, beaucoup d’entreprises recrutent. Elles recrutent en nombres et rivalisent pour attirer les meilleurs talents. Pour elles, la question de la marque employeur reste essentielle dans leur stratégie. Mais doivent-elles tout miser sur la marque employeur ?

Créée en 1998 par Didier Pitelet, alors président de Guillaume Tell, l’idée de marque employeur devait permettre à des agences en communication spécialisées sur la thématique des ressources humaines de répondre à de nouveaux besoins et de marketer de nouveaux services.
Ce concept déposé de « marque employeur » avait du sens et une réelle légitimité à une époque où le monde du travail, après une forte croissance des recrutements à la fin des années 80, vivait une importante hausse du chômage à la fin des années 90. Il s’agissait alors de travailler sur la cohérence des expressions employeurs, en interne et en externe ; de comprendre, créer, développer ou repositionner la relation entre le recruteur et son image, avec l’employé ou le futur recruté.
Aujourd’hui, la marque employeur reste considérée comme un élément essentiel de la communication de recrutement, dont les contours évoluent en permanence, aux cotés de toutes les autres formes de communication de l’entreprise, traditionnelles ou nouvelles...

Lire l'article complet de Frédéric Fougerat sur le site des Echos : http://lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/management/rh/221164764/recrutement-faut-miser-marque-employeur

Crédit photo : Julien Gasco