Le dircom, ambassadeur du monde extérieur dans son entreprise et non l'inverse

Les derniers changements du monde de l'entreprise l'amène à subir certaines mutations. Et le dircom est particulièrement chahuté. Il doit donc se réinventer selon François Guillot, directeur associé d'Angie+1 .
Financiarisation, mondialisation, digitalisation… Le monde connaît une série de transformations sans précédent. Certains parlent de changement de civilisation. Les entreprises en sont à la fois actrices et spectatrices. Elles participent à certains changements, en subissent d'autres.

Le dircom, dans ce grand chambardement, est particulièrement chahuté. Avec la crise, il doit faire plus avec moins, démontrer son utilité, protéger son territoire. Avec le numérique, il doit redéfinir sa stratégie, changer de culture, gagner la guerre de l'attention...

Lire l'intégrale de la tribune du François Guillot sur stratégies.fr