Les nouvelles habitudes alimentaires des 18-30 ans

ELIOR - GENERATION Y - Blog Frederic Fougerat

D’ici 2020, la génération Y représentera 75% des actifs. Cette population complexe entretient des rapports particuliers avec la vie, le travail, la technologie. Mais quel est son rapport à l’alimentation ?

La génération Y a fait couler beaucoup d’encre sur son amour de la technologie et son manque de conformisme au travail. Mais personne n’avait encore jamais essayé d’explorer réellement sa relation à la nourriture. Le groupe de restauration Elior a estimé qu’il était temps d’y remédier, car la génération Y accède désormais en masse à l’emploi et devrait rapidement dominer le monde du travail.

Elior a chargé l’institut de veille Allegra Foodservice de réaliser une étude auprès d’un millier de jeunes âgés de 18 à 30 ans, sur leurs habitudes et leurs préférences alimentaires. Ces recherches, réalisées au premier trimestre 2015 en Grande-Bretagne, font ressortir cinq tendances clés :

Aimer prendre ses repas tard

1 - L’avenir appartient à ceux qui se nourrissent tard.

La génération Y boude les horaires de repas traditionnels. Elle saute souvent le petit déjeuner, remplacé par un encas en milieu de matinée. Au moment d’acheter son déjeuner, elle cherche une solution à valeur ajoutée, rapide et pratique.

Aimer la restauration pratique 

2 - Les solutions faciles sont reines.

La génération Y mène une vie trépidante. Habituée des repas avalés rapidement, la rapidité du service est le facteur le plus important aux moments d’acheter son petit-déjeuner ou son déjeuner. Elle apprécie particulièrement l’aspect pratique que lui offrent les supermarchés et la restauration rapide.

Aimer rester connecté 

3 - La génération connexions numériques.

Les réseaux sociaux sont une partie intégrante de la vie quotidienne de la génération Y. Elle privilégie souvent les points de vente actifs sur les réseaux et souhaite intégrer la technologie à son expérience de restauration.

Aimer se nourrir sainement

4 - Une alimentation plus saine pour demain.

Une écrasante majorité des 18-30 ans dit se nourrir sainement, ou du moins en avoir l’intention. Mais leurs choix alimentaires révèlent l’inverse. En effet,les saucisses, bacon, burgers et frites sont nettement plus prisés que les salades,les sandwichs et les fruits.

Aimer cuisiner

5 - La cuisine est à la mode.

91% de la génération Y  déclare cuisiner et s’attend à diminuer ses sorties au restaurant dans les années à venir. Elle cuisine et sert généralement les mêmes plats que ceux qu’elle commande à l’extérieur.

BarbuGY

Les conclusions de cette étude ont d’importantes implications pour tout un secteur économique, tout particulièrement pour les traiteurs et les restaurateurs qui servent des repas à cette génération, sur leur lieu de travail et sur les campus universitaires. Mais au moment de repenser les modes de restauration sur le lieu de travail, des questions se posent :

- Comment adapter les offres de restauration au mode de vie de la génération Y, à ses attentes, ses habitudes, ses préférences et ses goûts ?

- Comment utiliser la technologie numérique comme outil marketing ?

- Comment accompagner cette génération dans ses efforts pour manger plus sainement ?

- Quelles sont les implications du retour croissant aux fourneaux pour ce secteur d’activité ?

Cette précieuse observation, qui permet de comprendre les goûts de ces jeunes actifs, devrait encourager les professionnels de la restauration à se renouveler et à proposer de nouveaux concepts pour répondre aux attentes d’une génération Y hyper connectée, exigeante et attentive aux évolutions de la société.