Réclamer et obtenir un droit de réponse dans la presse

Pour réclamer et obtenir un droit de réponse dans la presse, il faut éviter certaines erreurs de base :

- Ne pas réclamer un droit de réponse à propos d'un article où on ne se trouve pas individuellement nommé ou désigné,

- Charger de le signer un tiers non qualifié ou n'en produisant pas mandat écrit,

- L'adresser avant parution ou plus d'un an après publication de la mise en cause le justifiant,

- L'envoyer à quiconque ne soit pas directeur de la publication, voire ou que ce soit d'autre qu'au siège de celle-ci,

- Négliger d'y revendiquer explicitement son droit de réponse,

- Y traiter longuement de sujets sans rapport direct avec la mise en cause d'origine,

- Y inclure des éléments offensants pour le journaliste, le journal, des tiers, la loi, l'ordre public ou les moeurs,

- Dépasser sensiblement une longueur de 200 lignes composées de la même façon que la mise en cause d'origine,

- Se plaindre de sa non parution avant le surlendemain de sa date de réception...

Référence : Les droits de réponse, de Michel Friedman, Les guides du CFPJ