Respect de la langue française et de la typographie française

L'écriture typographique du français a ses règles et les respecter, c'est aussi respecter la langue française.

Ce travail est un combat quotidien pour tous les communicants. C'est aussi une responsabilité pour nous, de promouvoir la langue française et de la respecter, comme nous devrions le faire pour toutes les langues que nous utilisons dans notre activité professionnelle, avec autant de spécificités ou de particularités.

Avec plus de 40 fautes de typographie, le communiqué du service de presse de l'Elysée du 4 avril 2014, pour l'annonce de la composition d'un nouveau gouvernement, est un exemple des erreurs à ne pas faire :

- L'usage abusif des majuscules. Il n'y a pas de majuscule aux fonctions, ni à président de la République ou premier ministre, pas plus qu'à femme de ménage.

- Il n'y a pas de manjuscules aux thématiques des ministères : justice, emploi, enseignement supérieur...ce n'est pas conforme aux règles de l'écriture typographique du français !

- La cohérence. Comme il n'y a pas de majuscule à ministre, il ne devrait pas y en avoir à président ou premier ministre...

Pour eviter ce genre d'erreurs, il existe plusieurs ouvrages de référence, comme le guide de Yves Perrousseaux "Règles de l'écriture typographique du français" édition Atelier perrousseaux 20€

Presidence de la Rep