Leçon de Community Management

Interview de Julie Dremière, community manager du groupe Elior, publiée par Culture RP

Julie Dremiere - Elior Group

« La transformation digitale au sein des entreprises va souvent plus vite que nous et il y a un manque de culture digitale tant sur le plan personnel que professionnel », constate Frédéric Fougerat, directeur de la communication d’Elior Group. Partant du principe que, pour devenir un bon ambassadeur de son entreprise, il faut commencer par l’être pour soi-même. Que vous apporte en termes d’évolutions, d’influences, d’expertises et de projections dans le champ social et sociétal votre engagement sur les médias sociaux pour le groupe Elior ?

Sur les réseaux sociaux, il s’agit d’une communication particulière, avec ses codes, qui requiert à la fois sens de l’analyse, perception globale et exige une expertise de l’information. Il faut en effet savoir analyser finement les choses pour ne pas se laisser submerger par le flot perpétuel d’informations.

Mon temps passé sur Twitter me permet d’être au courant des tendances et dernières évolutions en termes de contenus et de formes, et d’anticiper les types de formats nouveaux qui fonctionnent bien. Sur les réseaux sociaux, il faut s’adapter aux évolutions constantes de l’outil et de son utilisation.

On y trouve aussi beaucoup de communautés qui parlent… de réseaux sociaux. Les CM échangent beaucoup et s’enrichissent mutuellement. Un CM ne subit pas l’information, il fait partie d’une communauté où les échanges et interactions nourrissent chacun d’entre nous. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’outils communautaires.

Si ma communauté sur Twitter est différente de celle d’Elior Group, mon statut d’influenceuse me permet de relayer certains sujets du groupe au sein du cercle des influenceurs, et d’activer ma communauté. Par exemple, après qu’Elior Group a annoncé son partenariat avec Paris 2024, la campagne #2024secondes de bien-être a été lancée et j’ai pu la promouvoir auprès de mes twittos, qui sont pour la plupart axés sport et nutrition.

Suite et fin de l'interview sur Culture RP